Archive pour la catégorie ‘Art’

Ex’Pau – Masha Sborowsky et l’espace cube


L’espace cube fraîchement crée à Navarrenx accueille les artistes David Ferreira et Masha Sborowsky, dont les travaux sont, comment dire, similaires sur certains points et opposés sur d’autres. Enfin, au fond, ils sont surtout différents, et, dans cette galerie, adossée à la fois à l’atelier de Masha et aux charmants remparts de la ville, les toiles se font face et invitent à une sorte de comparaison. Mais en réalité comment comparer un travail intuitif et un travail construit ? Comment comparer quelque chose de pensé à quelque chose d’éructé ?

Masha vous promène au fils de Lire la suite »

Ex’Pau – Michèle Mondeilh

Je n’ai pas grand chose à dire sur ces sculptures. Elles ont en elles la force de l’expression. Il n’y a pas un pouce de vent, pourtant le boubou du touareg est porté par quelque chose. Un peu plus loin, d’un fil de fer nait une silhouette qui vous fait aussitôt oublier l’invitation à danser faite un peu plus tôt. Quelle force, mais quelle force ! -Et d’où ça sort tout ça hein, c’est quoi sa matière première à la dame ?
- De la tôle, de la tôle, vieille, de la tôle récupérée en déchèterie, colorée par la rouille. Pareil vous y reconnaitrez la porte de votre vieux frigo, l’aile de votre voiture ou je ne sais trop quel autre truc vous avez bien pu jeter.

Ne vous fiez surtout pas à la photo que j’ai choisie pour illustrer ce billet, pour vous décider à aller voir. C’est à mes yeux la surprise de cette expo.

C’est à la La Commanderie tout comme les toiles de Bernadette Charpentier.

Ex’Pau – Bernadette Charpentier

Elle explore le ton sur ton dans un voyage qui la conduit d’une traversée des bleus les plus profonds aux tons rouges ocres des sables sur lesquels, infatigables, les touaregs et leur dromadaires voguent depuis l’aube des temps. De ses constructions façon empilement de serviettes émerge des angles et des contours qui ne sont pas sans rappeler les presques angles des pierres de taille de le salle de La Commanderie.

Dans ce cadre harmonieux, où la pierre  Lire la suite »

Jacques Roux habille le Show Case

Jacques Roux investit donc le Show case (une fois le titre lu, ce n’est plus vraiment une surprise) et en pare les murs de compostions colorées. A vrai dire, je n’ai pas vraiment trouvé de charme à cette série. Passée la première surprise de  son usage de la couleur, le soufflet est retombé. Du coup, ça m’a laissé un peu de temps et, je me suis lancé dans une petite, je dis bien petite, rétrospective de ces dernières expositions et il en résulte que le glauque, le triste, le morbide, le sombre, l’inquiétant, le déprimant ne sont pas trop à l’honneur, parfois, une toile par ci par là, mais pas une vraie mise à l’honneur.

Un peu de plus de diversité, ne serait pas pour me déplaire. Sinon, je peux bien-sûr regarder le JT un peu plus souvent,  pour le glauque, ils maitrisent, mais je n’aime pas les soins palliatifs et le ressort  qu’ils utilisent est toujours le même, ça manque aussi de diversité !

J’ai pris une photo de détail d’un tableau pour illustrer le billet. Vous pourrez trouver quelques portraits ici.

Pierre Bastien – Mécanologie

Il n’y a parfois rien à dire, juste à regarder, à écouter. Prendre le temps nécessaire à se rendre compte, que  là, vit la poésie, là, dans le soulèvement du couvercle de la théière, là dans le verre d’eau, là dans le bruit soyeux de l’ouverture des ciseaux, là, là, là. Juste sous vos yeux,même si c’est votre ouïe qui titillant votre curiosité a guidé vos pas…

Pierre Bastien présentait à la maison de l’étudiant ses machines musicales. Mécanologie !

Ex’Pau – Hugo RUALES HUALCA -> Féérique !


Il expose aussi dans le cadre du festival culture América au palais Beaumont. Ces quelques civilités posées, sachez que j’ai trouvé dans son dessin, une chose curieuse. Bon nombre de ses personnages, même les mises en scènes, pourraient faire peur, mais ce n’est jamais le cas. Pourtant, tout est là pour faire régner l’angoisse et c’est de la joie de vivre qui s’épanche de toutes ses toiles. Étrangement, je n’ai pas pu m’empêcher de corréler le sentiment qui m’anime au sujet de cette expo, aux fêtes que font les mexicains pour « dia de los muertos ».

Ex’Pau – Patricia SICARDI

Aujourd’hui, c’est philo, l’art doit il être universel ?

Ce qui est sûr, Lire la suite »

Ex’Pau – Françoise Bolloré

Françoise Bolloré expose à la CCI une série  de toiles dont certaines ont été baptisées au grès de termes piochés dans un dictionnaire qui n’est pas édité.

L’art contemporain quand il fait dans le figuratif me plait toujours plus. J’aime, comme lorsque je regarde les nuages, trouver des formes improbables mais tellement présentes. Ainsi, sans effort, sans stupéfiant, on découvre un escargot marin se délectant d’une salade de fruits qui serait servie dans une coupe formée de masques vénitiens et du coup, on est stupéfait ! Mais là, n’est pas le vrai intérêt  du travail exposé. Elle n’a pas son pareil pour focaliser l’attention sur un détail d’une netteté incroyable et noyer le reste dans un flou apaisant, comme pour lover l’œil du visiteur dans un confortable fauteuil afin qu’il en profite pleinement. Vive les effets de matière !

Les détails de l’expo sur Lire la suite »

Ex’Pau – Michèle Dubosc en mode primaire


Il n’y a pas si longtemps, madame la baronne me disait : « Monsieur, si vous ne l’aimez pas aujourd’hui, vous ne l’aimerez pas plus demain. Ce n’est simplement pas pour vous ». Voyez-vous, j’aime à penser que les choses changent, que rien n’est immuable, mais en pareil cas, l’expérience montre bien que l’affirmation est fondée. Les épinards en béchamel me font encore horreur et je ne trouve toujours pas de charme aux poèmes de Rimbaud.

Du bleu, du rouge et du jaune, pour décliner des monochromes avec pour variation un relief, qu’un maniaque de la tectonique des plaques comparerait à une dorsale. Il y a des moments comme celui-ci où je me demande comment un artiste en est arrivé là, qu’a t-il fait avant ? Que fait il en ce moment ?
Lire la suite »

Ex’Pau – Alexandra Delmas Corps et âmes


Bonjour bonjour, la peinture d’Alex (on n’est pas intime mais je fais comme si… LintimitéCestMal !) est bercée par des influences variées. D’une touche d’abstrait elle sait ôter l’obscénité d’un dessin pour n’en laisser s’échapper que la sensualité. Ailleurs, dans le vague d’une composition, l’explicit origine du monde est figurée par une pièce métallique. J’ai adoré trouvé dans « hallucination » une évocation du cri empreint d’art africain.

Sa maitrise de ces techniques mixtes, transpire de l’ensemble des œuvres exposées pour éclairer la galerie d’un art abouti. Abouti parce que mûr et subtil, abouti parce que léger et puissant.
Lire la suite »

Ex’Pau – Leberloa Punk’s not dead

Leberloa, dans les studios d’Ampli, nous sort une série de toiles qui sentent bon le punk des année 80-90. C’est Punk dans tous les coins, du rose du noir. Pas une crête, pas une valstar, pas un harrington, mais on sent au travers du graphisme que tout ça à bien inspirer le plasticien.

Faute d’image, mais avec le souci de rester dans les tons, je vous mets une keupone avec un peu de rose et un peu de noir sur Lire la suite »

Ex’Pau – David Ferreira et ses couleurs

La commanderie à Lacommande a commandé, comment dire, une complète collection de toiles au peintre contemporain David Ferreira. Comme à son habitude LesBlogscestMal est allé contempler tout ça pour vous faire un concis « compte-rendu » ai-je envie de dire.

Des couleurs, des couleurs, des couleurs et des textures ! Des tons acidulés, des effets métalliques, des ronds, des carrés, de la géométrie jamais pesante. C’est moderne, mais pas trop et la salle est superbe. J’aurai tout dit qu’une fois mentionnée la collaboration harmonieuse des toiles de David et des sculptures de Jean-Marc Martinez.

Comme je ne suis pas à une contradiction près, je vous ai mis une photo d’une toile basse en couleur…

Ex’Pau – Corinne Scigala

Ben, voilà une expo de laquelle je ressors partagé. D’un coté, dans certains de ces tableaux abstraits, je retrouve des motifs qui ne sont pas sans me rappeler ceux des robes d’été de ma grand mère. D’un autre, je suis bluffé par l’inventivité que déploie l’artiste pour rester variée dans ses compositions abstraites toutes déclinées sur des variations d’orange. Sur une partie des toiles, trois dans cette galerie, si ma mémoire est bonne, la technique employée donne du relief et anime les toiles.

Il y deux trois trucs sympas ici. Et bien sûr pour faire plaisir à tout dessinateur en herbe il y a des réalisations au bic, avec ce bon vieux bic, fidèle, constant, invariant, confortable et inépuisable.

Ex’Pau – Nabaz’Mob @Ampli

Un opéra « moderne » aux anciens abattoirs, avec comme interprètes une centaine de lapins. Non, je ne suis pas sous le coup d’une remontée intempestive de substance prohibée… C’est l’association accèes(s) (encore elle, vous vous souvenez ? ) qui sévit à nouveau.

Le concept est simple, presque détourner les très utiles nabaztag, leur faire lire une partition pas si mal ficelée et articulée en trois actes, dont un m’a fait pensé à ces moments privilégiés pendant lequel le chat joue avec le balancier du carillon à vent.

Certains n’ont pas hésité à recompter les lapins. Cent lapins, c’est cent lapins pas 98 ! Faudrait pas qu’on nous raconte aussi des conneries au spectacle hein…

Alors me direz vous, Lire la suite »

Préliminaires à Escou – Jessie Maucor


Une exposition photo s’est tenue à Escou le 19 déc. LesBlogsCestMal qui ne pouvait rater ça, s’y est précipité et vous livre le précipité de la réaction qui a eu pour principaux ingrédients :

  • – Une salle de Mairie évidement pas faite pour exposer des photos. En cause principalement et comme trop souvent l’éclairage.
  • - Début de l’expo 11h. J’ai envie de dire LesExpoAuPetitMatinCestMal. Il faut déjeuner très vite.
  • - Une jeune femme qui a parcouru les rues, chemins, cours, ruelles, fermes, terrain de sport, près, poulaillers, sous bois, fossés, du village pour en tirer l’essence des marques d’une ruralité.


Vous l’aurai compris, avant même que je ne le précise, on passe facilement à côté du soin et de l’œil de la photographe dans ces conditions. Dommage ! Alors, pourquoi cette expo et surtout,  pourquoi « préliminaires » me dirait vous ? Le travail présenté n’est en fait qu’une bribe qui se veut explicative des errances de la jeune femme à l’appareil photo, dans le village. Bribe d’un travail qu’elle présentera pour ses examens de fin d’étude (en juin).

Lire la suite »

Ex’Pau – Emergence

L’idée est semble t’il de montrer ce qu’il y a sous nos pieds. Mais uniquement les conduites d’eaux. A croire que les entrelas des câbles électriques dans l’explosion de couleur dont on sait capables ces poètes d’électriciens, le clignotement des fibres optiques, la froideur des conduites de gaz, (voir conduite de gaz)

Ex’Pau – Henri Marret au musée

J’en reviens réconcilié avec les aquarelles et surtout avec leur couleur. Souvent, lorsqu’on me parle d’aquarelle, j’ai l’image des mes cahiers d’école remplis de lignes à l’encre bleue sur lesquels tombait parfois la pluie ou de l’eau. Dilution de l’encre, dilution de la couleur, disparition de quelques lettres.

Dans le panel d’une quarantaine de tableaux présentés, il y a des bleus magnifiques, un rouge éclatant et ça fait du bien.


Lire la suite »

Out – Mano Solo

Mano Solo : 24 avr 1963 – 10 Jan 2010. :(

Ex’Pau – Alain Marty

Tiens c’est Freud ! Oh Einstein ! Ah, ben tiens regarde c’est Camus ! Des très bons portraits revisités par Alain Marty dans un style qui n’est pas sans me rappeler Andy Warhol (gardez à l’esprit que je suis inculte). Il y a aussi sur les murs du Showcase quelques autres célébrités et quelques inconnus dont je tairais bien sûr le nom.

Andy Warhol c’est lui là, juste au dessus !

Qques photos
Truc rouche et noarBochicosCox&puceronsAraignéeAbeilleNuancier de vert
A voir aussi