Ex’Pau – Henri Marret au musée

J’en reviens réconcilié avec les aquarelles et surtout avec leur couleur. Souvent, lorsqu’on me parle d’aquarelle, j’ai l’image des mes cahiers d’école remplis de lignes à l’encre bleue sur lesquels tombait parfois la pluie ou de l’eau. Dilution de l’encre, dilution de la couleur, disparition de quelques lettres.

Dans le panel d’une quarantaine de tableaux présentés, il y a des bleus magnifiques, un rouge éclatant et ça fait du bien.



Comme on n’est pas peintre sans être dessinateur, en bonus, il y a quelques un des ses carnets de croquis et même un travail intégralement réalisé à la mine de plomb.

Laisser un commentaire

Qques photos
Truc rouche et noarBochicosCox&puceronsAraignéeAbeilleNuancier de vert
A voir aussi